Risha / David Eugene Edwards

Musique audio

Edwards , David Eugene | Hacke , Alexander

Edité par Glitterhouse - 2018

Retrouver David Eugene Edwards (Sixteen Horsepower, Wovenhand), son univers envoûtant et sa voix de velours spectrale, est à chaque fois un plaisir. Ici, il s’allie avec Alexander Hacke, guitariste du mythique groupe indus allemand Einstürzende Neubauten pour concocter un Risha à la fois dense et prenant. Grand moment ! Immense coup de coeur. (Sophie, octobre 2018) /////////////////////
////////////////////////////// Le fer de lance de l’indus allemande post-punk, et l’apôtre tutélaire du jugement dernier au milieu des champs de maïs ne pouvaient en effet s’unir pour célébrer les 40 ans d’Abba et Boney M. Il n’empêche, on n’était tout de même pas préparé à pareille messe païenne. Un peu comme si Jim Morrison avait rejoint le Can de Damo Suzuki, ou si Nine Inch Nails s’était piqué d’un hommage à Nusrat Fateh Ali Khan. Entre indus bon teint, romantisme classique et ethno-machin-truc, attendez-vous donc à remettre en question vos certitudes, comme au temps du “White Light, White Heat” du Velvet, du “Pawn Hearts” de Van Der Graaf ou du “Another Green World” d’Eno. Sans compromission ni concession, ces deux lascars défrichent au bulldozer des hectares entiers, à la surface desquels leurs successeurs dessineront le futur de nos musiques. À ranger entre le “Marble Index” de Nico, le “Monster Movie” de Can et la trilogie berlinoise de Bowie… “Risha” signifierait “plume” en arabe. Comme dans les “Ailes du Désir” de Wenders, celle-ci vous tombe sur le rable avec la gravité du béton. Ainsi que l’on pouvait lire jadis dans les trains italiens: “E pericolo sporgiersi”… Aussi vertigineux qu’envoûtant!

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...
Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs