Kanaky : sur les traces d'Alphonse Dianou : récit / Joseph Andras

Livre

Andras, Joseph (1984-....). Auteur

Edité par Actes Sud. Arles (Bouches-du-Rhône) - 2018

Kanaky Nouvelle Calédonie. Revendication première des indépendantistes : un nom qui représente un peuple, une terre. Joseph Andras nous raconte les évènements de 1988, il nous parle d'hommes révoltés, il nous parle d'un homme, Dianou et de sa colère. C'est une enquête qui devient quête : celle d'un individu pour mieux comprendre un peuple. C'est une terrible remise en cause de la politique et des choix de l'Etat, de l'ignorance des français de métropole pour une situation qui ne relève pas de l'histoire mais du présent. La France n'a pas réglé la question coloniale... A lire absolument pour la beauté du texte et pour prendre conscience. Cécile, médiathèque de Vernon. "Nul ne vit jamais au-dessus de la mêlée : ne pas choisir est un choix, ne pas trancher un geste, ne pas prendre position un parti. [...] la neutralité est l'autre non de la collaboration" Joseph Andras

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

De nos frères blessés : roman / Joseph Andras | Andras, Joseph (1984-....). Auteur

De nos frères blessés : roman / Joseph Andras...

Livre | Andras, Joseph (1984-....). Auteur | DL 2016

A Alger en 1956, Fernand Iveton, un jeune ouvrier communiste et anticolonialiste rallié au FLN, dépose une bombe dans son usine, mais elle n'explosera jamais. Il sera exécuté le 11 février 1957 et demeurera le seul Européen guillo...

De nos frères blessés / Joseph Andras | Andras, Joseph. Antécédent bibliographique

De nos frères blessés / Joseph Andras

Livre audio | Andras, Joseph. Antécédent bibliographique

Alger, 1956. Fernand Iveton a trente ans quand il pose une bombe dans son usine. Ouvrier indépendantiste, il a choisi un local à l'écart des ateliers pour cet acte symbolique : Il s'agit de marquer les esprits, pas les corps. Il e...

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs