Zeros / Declan McKenna

Musique audio

McKenna , Declan

Edité par Sony Music - 2020

Personne ne s’attendait à ce que Declan McKenna mette tout le monde d’accord avec son premier album nommé What Do You Think About The Car ? (chroniqué ici) en 2017. Et pourtant, le jeune britannique qui fut âgé de 18 ans à l’époque a conquis le monde d’assaut avec son univers équivoque. De l’eau a coulé sous les ponts depuis et il revient en pleine forme avec son successeur tant attendu du nom de Zeros. Tout au long de ces dix compositions, on comprend de suite que Declan McKenna revient de loin et cela débute avec un « You Better Believe!!! » des plus éblouissants qui frôle les allures opéra-rock ainsi que la pop digne des années 1960 du langoureux « Be An Astronaut » avec un final aux allures de hard rock des années 1970. Le musicien britannique a étonnamment gagné en maturité et cela s’entend à travers ces épopées pop audacieuses que sont « The Key to Life on Earth » et « Beautiful Faces » toutes guitares dehors. Zeros sonne comme une réinvention de la part de Declan McKenna où il élargit encore plus ses horizons musicaux sans se perdre. On peut passer allègrement des influences sixties à des recoins plus groovy comme sur « Daniel, You’re Still A Child » ou sur « Eventually, Darling » aux rythmiques bien enlevées et aux instrumentations intenses. Bien entendu, le calme peut se pointer au moment venu comme sur « Emily » et « Sagittarius A* » montrant qu’il sait maîtriser les atmosphères comme bon lui semble. Le second disque lui permet de franchir un nouveau cap dans la discographie du musicien britannique confirmant le passage à l’âge adulte avec ces compositions hétéroclites mais ô combien impressionnantes et denses. Note: 9/10 (Oreilles curieuses)
Notre avis : S'il a perdu le léger éraillement vocal qui trahissait (joliment) son âge, Declan McKenna a conservé cette fraîcheur et cette spontanéité qui avaient plu d'emblée à l'écoute de What do you think about the car?, premier album édité alors qu'il n'avait pas vingt ans, collection cohérente de titres pop rock malins, engagés, candides mais pas dupes, et surtout sans cette production boursouflée et racoleuse qui a perdu nombre de ceux que l'insatiable industrie musicale présente comme de jeunes prodiges. Le jeune Anglais, lui, a la tête sur les épaules, la vocation précoce (il écrit ses premières compositions à 8 ans, se produit sur scène à 14) et cette nonchalance railleuse toute britannique qui n'est pas sans rappeler, parfois, King Krule ou Jake Bugg. Il y a en outre sur Zeros, son nouvel album, quelque chose de typiquement millenial, entre sensibilité désemparée et inventivité débridée, qui vaut infiniment plus que la condescendance polie que lui manifestent les "cons" déjà vieux et qui ne demandent qu'à être prise au sérieux.

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...
Chargement des enrichissements...