Marguerite / Un film de Xavier Giannoli

Vidéo

Giannoli, Xavier. Metteur en scène ou réalisateur. Scénariste | Maillard, Ronan. Compositeur | Romano, Marcia. Scénariste

Edité par France Télévisions Distribution - 2015

Le Paris des années 20. Marguerite Dumont est une femme fortunée, passionnée de musique et d'opéra. Depuis des années elle chante régulièrement devant son cercle d'habitués. Mais Marguerite chante tragiquement faux et personne ne le lui a jamais dit. Son mari et ses proches l'ont toujours entretenue dans ses illusions. Tout se complique le jour où elle se met en tête de se produire devant un vrai public à l'opéra.

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Quand j'étais chanteur / un film écrit et réalisé par Xavier Giannoli | Giannoli, Xavier. Metteur en scène ou réalisateur. Scénariste

Quand j'étais chanteur / un film écrit et réa...

Vidéo | Giannoli, Xavier. Metteur en scène ou réalisateur. Scénariste | 2007

Alain, 50 ans, est chanteur de bal à Clermont-Ferrand. Il fait aussi les comités d'entreprise et les inaugurations. Il a les cheveux teints et est mondialement connu à Clermont-Ferrand. La chanson était toute sa vie lorsqu'il renc...

La Tête haute / Emmanuelle Bercot, réal. | Bercot, Emmanuelle (1967-....). Metteur en scène ou réalisateur. Scénariste

La Tête haute / Emmanuelle Bercot, réal.

Vidéo | Bercot, Emmanuelle (1967-....). Metteur en scène ou réalisateur. Scénariste | 2015

Le parcours éducatif de Malony, de six à dix-huit ans, qu'un juge des enfants et un éducateur tentent inlassablement de sauver...

Mais vous êtes fous / Audrey Diwan, réal. | Diwan, Audrey. Metteur en scène ou réalisateur. Scénariste

Mais vous êtes fous / Audrey Diwan, réal.

Vidéo | Diwan, Audrey. Metteur en scène ou réalisateur. Scénariste | 2018

Roman aime Camille, autant qu'il aime ses deux filles. Mais il cache à tous un grave problème d'addiction, qui pourrait mettre en péril ce qu'il a de plus cher. L'amour a-t-il une chance quand la confiance est rompue ?

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Maguerite – (de Xavier Giannoli – Festival de Venise – 2015) 5/5

    Amateurs de Bel-Canto, surtout, dispensez-vous ! Mélomanes affirmés ! Fuyez ! Spectateurs à l'oreille sensible ! Abstenez-vous ! Mais Durs d'oreille et malentendants  ! Foncez-y ! Amateurs de faux-semblants, parasites en tout genre, rejoignez le cercle des amis ! Inconditionnels de Catherine Frot ! Ne la manquez surtout pas ! « L'argent n'a pas d'importance, l'important c'est d'en avoir ! » affirme Marguerite, l'héroïne du film de Xavier Giannoli, réalisateur de « A l'Origine » et « Superstar ». Elle sait bien de quoi elle parle, elle, la richissime Castafiore qui parvient à s'acheter une carrière de cantatrice alors qu'elle chante plus faux que faux – ce qu'elle n'entendra jamais ! - Attention, cependant, il ne s'agit pas d'une comédie sentimentale mais bien plutôt d'une comédie dramatique prenante (et surprenante), le drame étant son obsession personnelle de vouloir être admirée, adulée par son entourage, ses amis, son mari, ses domestiques... Quoiqu'il refuse le terme de « biopic » pour qualifier son film, Giannoli retrace la vie de la richissime Castafiore des années 20, Florence Foster Jenkins, qui, se prenant pour une Diva, parvint - alors qu'elle massacrait allègrement les grands airs – à « décrocher » des rôles à l'opéra et à chanter même sur les ondes de la radio naissante. - On peut l'entendre – Elle traverse une tragédie personnelle, ne parvenant pas à fidéliser son époux volage et terriblement inquiet (formidable André Marcon). Elle aime son mari et souffre en silence. Ses amis, elle le sent, ne sont pas là que pour elle, mais seulement attirés par le luxe mondain, l'ostentatoire et le paraître ; dans son milieu, cet esprit pur est sans cesse confronté aux non-dits et faux-semblants et doit naviguer à vue entre menteurs , profiteurs et flagorneurs de tout poil ; personne n'osera lui dire qu'elle chante faux ! mais la plupart se moquent bien d'elles cachés derrière paravents et éventails... Seul son majordome véritable ami (et son photographe de surcroît, quel magnifique talent ce Denis Mpunga  !) assurera un rôle de protecteur et lui vouera une indéfectible admiration et un profond respect. Une personne souhaiterait faire éclater la vérité : son professeur de chant, acteur-chanteur déchu et humilié entouré d'un trio improbable (rôle superbement interprété par Michel Fau !). Le personnage de Marguerite est tenu par une formidable Catherine Frot au meilleur de sa forme trois ans après sa magnifique prestation dans le film : « Les Saveurs du Palais ». Pour ce rôle, elle a frôlé l'extinction de voix - et dû être doublée par une artiste lyrique - puis intervenir en playback. N'hésitant pas à se mettre en danger dans les scènes où la naïveté absolue le dispute au ridicule achevé, elle parvient cependant magistralement à susciter l'émotion pour gagner l'adhésion puis la totale empathie du spectateur. Attifée d'une paires d'ailes dominant sur l'affiche, sa candeur nous poursuivra longtemps. Ici-bas, elle a perdu son pari : là-haut, elle gagnera. Au moins, au Paradis, on n'entend pas les Anges !

    par Mme BOULET Brigitte Le 18 octobre 2020 à 19:59