Le chardonneret / Donna Tartt

Livre

Tartt, Donna (1963-....). Auteur

Edité par Plon. Paris - 2013

Theo Decker a 13 ans. Il vit les derniers instants de sa vie d'enfant. Survivant miraculeux d'une explosion gigantesque en plein New York, il se retrouve seul dans la ville, orphelin, et se réfugie chez les parents d'un ami pour échapper aux services sociaux. Tout ce qui lui reste de sa mère, c'est une toile de maître minuscule qui va l'entraîner dans les mondes souterrains et mystérieux de l'art.

Voir la collection «Feux croisés (Paris)»

Autres documents dans la collection «Feux croisés (Paris)»

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Le petit copain : roman / Donna Tartt | Tartt, Donna (1963-....). Auteur

Le petit copain : roman / Donna Tartt

Livre | Tartt, Donna (1963-....). Auteur | 2003

Secret history (The) | Tartt, Donna

Secret history (The)

Livre | Tartt, Donna | 1992

Le petit copain : roman / Donna Tartt | Tartt, Donna (1963-....). Auteur

Le petit copain : roman / Donna Tartt

Livre | Tartt, Donna (1963-....). Auteur | 2003

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Hallucinant 4/5

    "Le Chardonneret " de Donna TARTT, est avant tout une oeuvre du peintre hollandais, Carel FABRITIUS ( 1654). Entre New York, Vegas et Amsterdam, nous suivons les aventures de Théodore DECKER, tourmenté par de tragiques et flamboyants événements, se retrouvant seul face à son destin d'orphelin avec comme seul attachement, ce tableau "le Chardonneret" qu'il traîne inlassablement dans son sac à dos. Dans ce roman aux multiples facettes, Donna TARTT développe les personnalités des personnages et tisse avec une incroyable minutie les liens qui les unissent. Le jeune Théo grandit avec ses angoisses ,son innocence et ses pulsions auto destructrices. Ses mésaventures rappellent celles d'un "Oliver TWIST", plus contemporain qui carburerait à l'alcool et aux amphétamines, afin d'atténuer la douleur de la perte et de décrocher de la réalité. Un roman dense, prenant, lent parfois mais sans être pesant et qui s'accélère à la fin pour nous entraîner avec lui dans une succession de rebondissements à couper le souffle, resserrant l'étau autour des protagonistes mais aussi du lecteur. Un pavé de 800 pages en petits caractères bien serrés, un bon livre, de belles heures de lecture en perspective. Prix Sulitzer 2014

    par Mme Tranchant Maryse Le 20 décembre 2019 à 19:22