Le gosse / Véronique Olmi

Livre

Olmi, Véronique (1962-....). Auteur

Edité par Albin Michel. Paris - 2022

Joseph a sept ans. Il est né après la Première Guerre mondiale dans les quartiers pauvres de la Bastille, à Paris. Grandir entouré de l'amour de sa mère et de sa grand-mère, apprendre et découvrir sont les moteurs de toute sa vie. Mais son monde bascule le jour où sa mère disparaît et où il devient pupille de l'Etat, un Etat qui a mis en place tout un système de " protection" des enfants pauvres, dont les bonnes intentions n'ont d'égal que la cruauté. De la prison pour enfants à la colonie pénitentiaire, la force de Joseph, les coups de dés du hasard, et la découverte de la musique lui permettront de traverser le pire. Dans une France portée par l'espoir du Front Populaire, peut-être retrouvera-t-il sa vie et sa joie.

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

La pluie ne change rien au désir : roman / Véronique Olmi | Olmi, Véronique (1962-....). Auteur

La pluie ne change rien au désir : roman / Vé...

Livre | Olmi, Véronique (1962-....). Auteur | 2005

  • La pluie ne change rien au désir, roman

Les nuits sans lune. Chaos debout / Véronique Olmi | Olmi, Véronique (1962-....). Auteur

Les nuits sans lune. Chaos debout / Véronique...

Livre | Olmi, Véronique (1962-....). Auteur | 1997

  • Les nuits sans lune, Chaos debout
  • Scène ouverte

Cet été-là : roman / Véronique Olmi | Olmi, Véronique (1962-....). Auteur

Cet été-là : roman / Véronique Olmi

Livre | Olmi, Véronique (1962-....). Auteur | 2010

  • Cet été-là, roman

Chargement des enrichissements...

Avis

Avis des lecteurs

  • Le gosse - Véronique Olmi 4/5

    Roman d'une grande tristesse et d'une dureté absolu. Je ne sais pas si les gosses étaient traités de cette façon, mais cela fait froid dans le dos. Concernant le style, c'est la première fois que je lis un livre écrit de cette façon (à la troisiéme personne), avec une longue litanie de" l'horreur" perpétuelle.

    LE GUEN Christian - Le 06 juin 2022 à 11:24